samedi 26 janvier 2013

Comment marche un crack no-cd ? (MàJ)

A tous ceux qui se sont posés la question : "mais comment ils font pour faire le crack des jeux ?", voilà une réponse théorique : les jeux PC ne sont que des instructions en binaire vers le microprocesseur et la carte graphique qui, après calculs, sortent leurs résultats sous forme d'images.

Avant d'arriver au niveau du processeur, il existe un niveau du PC (il faut se figurer un PC comme un assemblage de plusieurs couches) appelé l'assembleur. L'assembleur est l'élément qui convertit du code en language machine, qui seront envoyées au processeur. Bref, les informations sont récupérées par des softwares que l'on appelle des "crackme".

Me direz-vous, quel est l'avantage de passer par un assembleur ? Il est assez simple à comprendre s'il l'on se place dans une optique de pirate : le pirate veut enlever le bout de code qui demande une vérification CD pour jouer (la seule sécurité de la majorité des jeux). Pour cela, il va voir quels sont les codes qu'execute l'assembleur demandant l'insertion d'un CD et essaye de les supprimer afin de recréer un lanceur d'application similaire à l'original (afin d'éviter tout dysfonctionnement). Une fois qu'il a réussi à recreer une application de lancement à peu près stable, il essaye de faire le chemin inverse, à savoir, recompiler le programme qu'ils a crée à partir des données récupérées de l'assembleur. Ce procédé s'appelle de "reverse engineering" et compose sans doute l'étape la plus délicate du processus.

Sachez qu'il est cependant interdit de modifier le code source d'un logiciel sans l'accord de son auteur et que la diffusion d'un crack est un délit. Cependant, de mon point de vue, je pense qu'il serait intéressant de tenir en très haute considération les codeurs qui passent leurs nuits à tenter des cracker des jeux pour que d'autres puissent y jouer aisément.

0 commentaires: