jeudi 24 octobre 2013

Petit tutoriel Raspberry Pi et Bittorrent Sync.

Bon, aujourd'hui nous allons voir une toute autre utilisation des torrents, en effet, il ne s'agit non plus de télécharger des données libres de droits (vous n'allez quand même pas me dire que vous utilisez les torrent pour autre chose !) mais pour créer un cloud. Oui vous avez bien lu, à partir de cette ligne vous pouvez résilier votre abonnement Drobox, Box, GDrive, SkyDrive qui vous coûte un bras par mois et vous construire votre propre cloud.

De même, je suis un fan inconditionnel du Raspberry Pi ce qui fait que je l'utilise pour ce montage, il y a 3 raisons à cela : la première c'est que j'en ai envie, la seconde c'est que ça consomme peu, la troisième est liée à la seconde : c'est que si ça consomme pas ça ne risque pas de cramer et donc on peut le laisser allumé toute la nuit. Je pense que si ce billet a du succès, je vous dévoilerai le secret pour que votre Raspberry Pi ne prenne jamais feu. Vous pouvez aussi le faire depuis votre PC sous Linux, le tutoriel marche également.

Bon si vous n'avez pas ce merveilleux appareil et qu'à la lecture de ces lignes, vous le voulez (ce dont je serai, évidement, très honoré) : voici un lien qui a le mérite d'encourager la (sur)vie de ce blog :



Bon, je ne sais évidement pas quel est le niveau en informatique de mes lecteurs mais je préfère tout reprendre depuis le début. Le Rpi (Raspberry Pi) est un ordinateur (oui, c'est tout petit mais ça marche très bien! ;) ). Celui-ci ne tourne pas sur Windows mais sur Linux avec la distribution que vous avez choisi. Pour ce montage et pour tous les suivants, je vous conseille vivement d'utiliser Raspbian. Une fois ce système installé et toutes les étapes de configuration régionale complétées, je vous recommande vivement de mettre votre Rpi à jour : pour cela, il suffit de taper (ligne par ligne en appuyant sur Entrée entre chaque ligne) :


 sudo adt-get update  
 sudo adt_get upgrade  
 sudo rpi-update  

Mais qu'est ce que c'est que ce charabia ???
C'est assez simple, comme vous l'avez remarqué, il n'y absolument aucune interface graphique, juste des lignes de texte blanches sur un fond noir. Il faut donc que l'on dise ce que l'on veut faire. Ensuite sudo signifie que l'on veut que le Super Utilisateur fasse (DO) un update, un upgrade etc...

Pourquoi le Super Utilisateur ?
Essayez-sans ; vous comprendrez pourquoi ! Ce "super utilisateur" vous donne toutes les permissions sur votre appareil. Faites attention cependant car l'utiliser en permanence peut vous faire courir de gros risques et peut vous amener à faire des manipulations qui peuvent tout simplement détruire votre système.

 wget http://btsync.s3-website-us-east-1.amazonaws.com/btsync_arm.tar.gz  
 tar -xfv btsync_arm.tar.gz  

Qu'est ce que c'est ?
Ici, on récupère le logiciel grâce à un téléchargement sur internet (wget) et le logiciel est compressé en tar ; pour ceux qui ne sauraient pas ce qu'est le TAR, figurez-vous cela comme un zip. On a donc besoin de le décompresser et donc on utilise la fonction tar.

Et voilà, c'est installé maintenant voyons un peu comment ça marche !

Déjà, démarrons le !

 ./btsync  

Prenons un problème concret, je travaille sur mon MacBook Air, ma Nexus 7 et mon Lumia 1020. J'ai une présentation à faire mais j'oublie mon Mac chez moi. Bon et bien si vous êtes prévoyant, voilà comment vous pouvez vous y prendre :

Depuis votre Mac, vous vous rendez à l'adresse de votre Rpi avec votre navigateur web. Pour connaître cette dernière, rendez-vous sur le Raspberry et tapez :

 ifconfig  

Sortent alors deux paragraphes vous indiquant wlan ou ethernet et normalement, si vous êtes malins, vous devriez trouver une adresse du type : 192.168.?.???. Une fois cette adresse obtenue, tapez, sur votre Mac (dans Safari ou autre) : 192.168.?.???:8888/gui et vous devriez obtenir une fenêtre comme cela (sans le dossier Nexus 4):


Si vous obtenez ça, cela signifie que BTSync fonctionne correctement sur votre Rpi. Maintenant installez BTSync sur votre Mac, Nexus 7 et Lumia 1020. Sur votre Mac, liez le dossier de votre présentation avec BTSync et vous allez obtenir une clé. Cette clé est à copier dans tous vos appareils (et en priorité dans votre Rpi ("add folder")).

Pourquoi faire tout ça ? BTSync fonctionne sans Rpi !
C'est juste, mais imaginez que votre tablette et votre téléphone soit éteints au moment de votre ultime sauvegarde sur votre Mac. Le lendemain, ils vont essayer de ce connecter au Mac (à la maison) qui, lui sera éteint à ce moment là et donc, vous n'aurez plus qu'à expliquer à votre patron que vous êtes un incapable...
Or, si vous utilisez ce Rpi allumé 24H/24, vous n'avez plus de problème puisque celui-ci sert d'intermédiaire et que le fichier sauvé sur Mac le sera sur Rpi et donc, tous vos appareils pourront le récupérer à partir de celui-ci !

Quel avantage par rapport à Dropbox ?
Le prix et la confidentialité : c'est gratuit et accessible uniquement par vous ; dites moi dans les commentaires, si vous voulez savoir comment on y place un mot de passe, comment on peut démarrer BTSync au démarrage du Rpi (en cas de coupure de courant par exemple).

J'espère faire d'autres tutoriels de la sorte dans les prochaines semaines ;) !

2 commentaires: