dimanche 26 janvier 2014

Presentation du Service Google Play Musique.

Etant un fan inconditionnel de la firme de Mountain View, je me devais, comme ce sujet touche de près à la problématique du téléchargement illégal, de faire un article sur leur nouveau service de musique on demand qui vient d’arriver en Allemagne (il me semble qu’il est disponible en France depuis quelques temps déjà) intitulé Google Music All Access. Je viens donc de régler ma première facture et il est temps d’en faire un bilan.
Tout d’abord, parlons de son prix : celui-ci est relativement abordable puisque, pour les premiers abonnés (comme moi ;) ). Le prix n’était que de 7,99 Euros par mois (au lieu des 9,99 qui seront demandés pour les prochains abonnés).



La qualité de service


Parlons ensuite de la qualité du catalogue : celui-ci est suffisamment fourni même s’il y manque quelques titres relativement récent : je n’ai, par exemple, pu trouver qu’un remix d’Animal de Martin Garrix mais pas sa version originale (vous admettrez qu’en principe c’est plus le contraire qui a tendance à se produire !).
De toute façon, ce problème de catalogue n’en est pas un pour moi, qui suis un fan des années 90’s! En exclusivité pour mes lecteurs, voici ma chanson préférée du moment :
Maintenant attachons-nous à détailler les points forts et les points faibles de ce service. Possédant tous les systèmes d’exploitation sur lesquels les logiciels clients sont déployés (OSX, Windows, Linux, iOS, Android), j’ai eu la chance de tous les tester. Le premier point qui ressort, est que les clients sont homogènes c’est à dire qu’ils fournissent le même service.
D’un autre côté, c’est plutôt normal étant donné que Google ne fournit pas de lecteur (à part l’interface web et les versions mobiles) mais un logiciel qui permet l’import/export de ces titres.
Cet import/export m’amène à mon second point : il y a une particularité de ce service qui me plaît tout particulièrement : en effet, il est possible d’y importer toute sa bibliothèque musicale existante (peu importe sa provenance, ce qui fait plus ou moins effet de “blanchiment de mp3” !).
Vous êtes quand même limités à 20000 chansons (peu importe leur qualité) ce qui paraît raisonnablement suffisant. Evidement ces chansons sont retaguées c’est à dire que Google vous remet les meta data qui pouvaient manquer (dans le cas de musiques piratées, par exemple ;) ) ; ce qui est agréable et, généralement vous fait découvrir les jacquets originales ! Et,comme je garde le meilleur pour la fin : tout le contenu que vous avez uploadé chez Google est accessible depuis tous vos appareils c’est à dire que vous avez un cloud pour votre musique inclus.

Petite parenthèse : calculons rapidement quelle est la taille de ce cloud et vous allez vous rendre compte que c’est assez bon marché ne serait-ce que pour la fonction de stockage : en effet, 20000 chansons de 10 Mo, cela nous fait 200 Go de stockage (!) ; à 9,99 euros le mois, cela nous fait du 120 euros à l’année, ce qui revient donc moins cher qu’un service de chez Dropbox (attention, les deux services n’ont rien de comparable puisque Google ne fournit ce service que pour la musique et ne fonctionne pas de la même manière, même si je ne tiens pas à m’avancer sur le fonctionnement de l’option proposée par Google (on trouve, sur ce sujet, relativement peu d’informations)).

Pour ce qui est de la qualité audio pure, je ne peux absolument pas vous en parler, étant donné que j’y suis très peu sensible mais elle m’a semblé tout à fait “écoutable" ! En revanche, je peux parler de la qualité de streaming audio et là, c’est sûr, on ressent la puissance Google : les chansons sont ultra-rapides à charger, tant en WiFi qu’en itinérance et il n’y a jamais un seul lag !
Par ailleurs, l’option permettant de choisir la qualité du streaming sur les réseaux 3/4 G peut être salvatrice pour votre forfait data (c’est également un bon point).

En revanche, il reste des points négatifs qui ne sont absolument pas caractéristiques des produits Google : en effet, l’ergonomie des plateformes mobiles est à revoir : la gestion de la file d’attente et des playlist est proche de la catastrophe. De même la gestion des téléchargements afin de pouvoir écouter sa musique hors-ligne n’est pas optimale (lors du téléchargement d’une playlist par exemple).

Dans l’ensemble


Il s’agit, dans l’ensemble, d’un service d’une grande qualité qui m’a réconcilié avec les MP3 ; malgré quelques défauts agaçants, il faut reconnaitre le beau travail de la firme de Mountain View et se dire que ces défauts devront être gommés d’ici peu. Je ne peux que recommander ce service aux pirates qui me lisent : 10 euros par mois pour avoir la conscience tranquille vis à vis des artistes et en plus pouvoir se gaver des nouveaux titres “hypes”, pour passer pour quelqu’un à la mode, c’est pas si cher !

7 commentaires: